Archive | édition#7 RSS feed for this section

Kmart affiche les avis des internautes dans ses magasins

28 Sep

Le géant américain de la distribution Kmart avait lancé l’an dernier le premier réseau social de reviews produit par et pour les clients. Le succès retentissant de cette plateforme vient de se répercuter IRL (In Real Life) : l’enseigne affiche aujourd’hui les reviews les plus pertinentes en magasin.

Ce qui est particulièrement intéressant dans cette initiative c’est que tout le monde y gagne : Le membre est valorisé socialement, les jeux se vendent mieux et les clients ont du contenu directement là où ils en ont besoin. Peut-être pourraient-ils aller plus loin en affichant non pas uniquement un avis mais la note globale. Nous pourrions même envisager des têtes de gondoles équipées d’écrans où l’on pourrait consulter l’ensemble des avis. En fait il y a une infinité de synergies à trouver, l’important étant de ne pas trop perturber l’expérience d’achat hors-ligne.

Publicités

CauseWorld : Quand le mobile devient responsable

28 Sep

Dans la série comment changer le monde en se faisant plaisir, voici CauseWorld : une application pour téléphone portable qui permet de planter des arbres, soigner des animaux ou purifier l’eau au Soudan tout en faisant son shopping. Le principe est simple comme une bonne action, il suffit de :

  1. télécharger l’application CauseWorld sur iPhone ou Android,
  2. se promener en ville et entrer dans un magasin signalé par son téléphone portable,
  3. confirmer sur son portable que l’on se trouve bien dans le magasin ou scanner un produit.

Cela suffit à gagner des « karmas », ou bons points, qu’il ne reste plus qu’à attribuer à l’œuvre caritative de son choix. Dix huit bonnes œuvres sont actuellement proposées.

Le mieux est que toutes ces bonnes actions ne vous coûtent rien, l’argent étant fourni par des sponsors : des sociétés telles que Procter & Gamble, Kraft Foods, CitiBank ont sponsorisé à auteur de 500 000$ le lancement de l’application. Celle-ci a été téléchargée plus de 500 000 fois en l’espace de 3 mois et plus de 200 000$ de dons ont été reversés chaque mois aux différentes associations du programme.

Face au succès grandissant de l’application, il sera intéressant d’observer si les sponsors initiaux vont investir davantage de manière à ce que la mécanique perdure où si les sponsors vont se multiplier… Cette application représente en tout cas une énorme opportunité pour les marques de travailler leur notoriété sur le levier « responsabilité sociale de l’entreprise ».

Le gaming comme mécanique de prescription par les enfants auprès des parents

28 Sep

La communication digitale auprès des enfants est un véritable casse-tête pour les annonceurs. Si la mode est aux opérations sur les réseaux sociaux, la présence des enfants de moins de 10 ans y est quasi-nulle. La seule activité de cette cible sur le web se résume souvent au gaming, un gaming light et éducatif (Jeux flash). LU l’a parfaitement compris en lançant “Les Harmonyculteurs“. Un jeu où l’enfant se retrouve face à 3 objectifs: cultiver le champ de blé, faire la meilleure récolte possible, atteindre le niveau d’Harmony maximum.

Si l’idée de base est bonne, un problème se pose : sans doute pour des raisons juridiques, une étape de création de profil est imposée avant de pouvoir jouer, ce qui ne laisse pas à l’enfant le loisir de jouer au jeu spontanément. On sort donc de l’objectif initial : faire des enfants des prescripteurs auprès de leurs parents puisque dans un premier temps c’est bien le parent qui ouvre l’accès au jeu à son enfant. Il sera intéressant de suivre si la mécanique prend, mais elle est en tout cas une nouvelle preuve de la difficulté de toucher les enfants en digital.

Les premiers chiffres de Refresh Everything sont tombés

28 Sep

Pour rappel : Pepsi avait annoncé en janvier que pour la première fois depuis plus de 20 ans ils ne communiqueraient pas dans les écrans du Super Bowl et que les 20 millions de $ sauvés dans ce cadre seraient utilisés au profit d’actions caritatives où Pepsi fera directement des dons à des œuvres et récompensera tous les mois les meilleures idées à vocation caritative que les internautes pourront soumettre sur la plateforme communautaire Refresh Everything.

La plateforme qui vient de fêter ses 6 mois a profité de l’occasion pour donner ses premiers résultats et le moins que l’on puisse dire c’est que ceux-ci sont impressionnants : 45 000 000 de votes, 7 500 projets proposés et 700 000 fans Facebook. L’enseigne en a également profité pour annoncer que Refresh everything ne sera plus cantonné aux US puisqu’à compter de 2011, les projets proposés à l’international seront pris en compte.

The So Coal Network

28 Sep

A l’occasion de la sortie du film parlant de Facebook « The social Network », Greenpeace s’empare de l’occasion pour rappeler à l’ordre son jeune PDG Mike Zuckerberg. L’association explique, par l’intermédiaire d’une vidéo, les dommages environnementaux causés par un réseau social aussi gros que Facebook. Pour avoir autant d’amis et être en contact avec eux, il faut de l’énergie et l’énergie utilisée par Facebook est le… charbon.

Le style de la vidéo, enfantin, coloré et très simple se révèle être très éducatif et ne blâme pas seulement le CEO de Facebook sur la responsabilité écologique qui l’incombe mais souhaite tout autant sensibiliser les utilisateurs du réseau social.

Plus de 600.000 utilisateurs ont rejoint le mouvement Greenpeace sur Facebook, demandant à Zuckerberg d’utiliser des énergies propres pour faire tourner le réseau social. La question qui se pose du coup est : Combien de tonnes de charbon aura consommé la campagne de Greenpeace ?

Le Twitter nouveau est arrivé…

28 Sep

… et le moins que l’on puisse dire c’est que les évolutions sont majeures : la page est à présent séparée en deux, une partie gauche dédiée aux flux, une partie droite au visionnage du contenu de ces flux. A gauche, une gestion des flux simplifiée par l’apparition d’onglets regroupant les tweets, les réponses, les listes, etc…A droite, un vrai coup de tonnerre qui confirme les rumeurs : il ne sera plus nécessaire de sortir du site pour visionner les photos/vidéos contenues dans les tweets.

Si vous voulez voir ce que cela donne, regardez la vidéo de lancement

Une façon d’intégrer la fameuse règle des 90/10/1 (90% sont passifs, 10% participent, 1% sont des contributeurs réguliers) des médias sociaux qui limite Twitter aux core-users de l’info. Le nouveau Twitter tente de mettre en valeur la production des 1%, d’améliorer “l’engagement” (la participation) des 10% et de renforcer l’expérience des 90%.Jusque là, tout la différence entre Twitter et Facebook était là: Twitter était plus élitiste alors que Facebook, à l’inverse, c’est le grand public, la communication de masses, un lieu où l’on va chercher sa communauté, son lectorat. C’est peut-être cette donne que Twitter a voulu inverser. Au risque de se diluer.