Archive | édition#14 RSS feed for this section

L’affichage interactif, le futur du street marketing ?

11 Fév

Les affichages interactifs et autre écrans tactiles pourraient égayer notre quotidien dans les mois à venir. Comment ? En proposant des opérations ludiques et tournées vers le jeu. C’est ce qu’a fait Yahoo, il y a quelques semaines avec son opération « bus stop derby .C’est aussi le cas de Starbucks qui a mis en place des écrans tactiles sur les vitrines de ses points de vente pour faire découvrir sa nouvelle gamme de produits aux passants. Mais il n’y a pas que du jeu, il y a d’autres trucs possibles. L’office du tourisme du Canada aux Etats-Unis a relayé sur des écrans géants des milliers de tweet d’inconnus  parlant de leurs vacances au   Canada pour faire la  promotion du pays. Un usage très malins des réseaux sociaux et de leur pouvoir de recommandation incontestable.

Tout ça c’est bien mais pourquoi on fait cela ? Par opportunisme pour marquer les esprits : ces dispositifs sont encore rares, on s’en souvient mieux. Pour créer du lien : l’internaute interagit systématiquement avec la marque. Mais ce que l’on souhaite chez La Moche c’est de voir des dispositifs vraiment intégrés où l’outdoor est vraiment intégré au online Cela permettra vraiment à un dispositif streetmarketing de sortir de son zone de confidentialité et de devenir le cœur d’une animation.

Publicités

My town, un savant mélange de gaming, de géolocalisation et de réseaux sociaux

11 Fév

Certains jouent au Monopoly dans leur salon, sur leur smartphone ou encore sur leur ordinateur. Et bien grâce à l’application My town, il est désormais possible d’y jouer dans la vraie vie. Le principe est le même que Foursquare mais en plus ludique et encore plus addicif. Vous achetez votre quartier à coup de crédit virtuel. Pour gagner des sous, il faut checker à chaque fois que l’on est quelque part. Petit à petit vous bâtissez votre empire en achetant des batiments et vous partagez tout ça sur Facebook. Ce n’est pas tout, vous pouvez aussi profiter de promotions dans les lieux où vous checkez (comme Foursquare & Places). A l’heure actuelle, My Town compte plus de 3  millions de joueurs actifs aux USA et ils sont addicts : ils y passent en moyenne 65 minutes par jour. L’appli devrait bientôt débouler en France, nous verrons si elle aura plus de succès que Fourquare. Chez La Moche on reste sceptique mais on a envie de laisser sa chance au produit.

Mea Culpa

11 Fév

La Moche n’a pas la science infuse. Alors qu’on vous annonçait le déclin des QR codes et autres « tags »au profit de la reconnaissance d’image, on découvre que le marché du QR codes s’emballe en France et dans le monde: l’hexagone est devenu le 5epays utilisateur de QR codes (contre 7e au 3e semestre 2010) et le marché global connait une croissance exponentielle(+83% de scans entre le Q3 et le Q4 2010).
Chaque semaine, de nouveaux usages apparaissent : que ce soit pour une
expo Picasso, pour lancer un album,  sur les lieux touristiques ou dans les magasins Leroy Merlin, la seule limite semble l’imagination.

TV connectée : une touche de web dans la télé

11 Fév

La télé connectée consiste à relier les téléviseurs au web, à travers des applications, des widgets, des mini-sitesou même un navigateur intégré. On l’annonce depuis longtemps, mais 2011 pourrait bien marquer un tournant, car les géants du web et de l’électronique se sont décidés à offrir des solutions au grand public : Samsung et Yahoo avaient ouvert la voie, c’est maintenant au tour de Google, Apple et surtout aux FAI (Free…) de se lancer.

Les chaînes de télé risquent de perdre leur contrôle du téléviseur au bénéfice du téléspectateur, qui pourra piocher des programmes en catch up et en streaming, directement sur le web ou via un portail proposé par son FAI ou le constructeur. Une nouvelle façon de consommer le média TV pourrait naître, moins linéaire et davantage ouverte sur les contenus du web. Les formats publicitaires du web (mid-rolls, pré-rolls, post-rolls, bannières…) vont se déployer sur le téléviseur. Les marques pourront mettre en avant leurs propres contenus et générer de l’interactivité et de la proximité au travers de la télécommande, grâce à des mini-jeux ou des applications. La Moche attend avec impatience le premier spot de pub interactif, avec un toaster (vous savez, ces petites bannières qui surgissent en bas de la vidéo au bout de quelques secondes) qui renvoi vers un mini-site permettant de prolonger la pub. La télé connectée, c’est aussi un moyen de tracker l’audience en temps réel afin d’optimiser les performances des campagnes. Une révolution que les acteurs traditionnels de la télé n’entendent pas d’une bonne oreille : une jolie bataille à suivre en 2011…

Facebook deals : un bon plan pour les marques ?

11 Fév

Alors que 72% des Français considèrent que révéler sa position géographique en temps réel sur le web est dangereux, Facebook Deals vient d’être lancé en Europe. Le principe : en utilisant l’application Facebook sur son smartphone pour se géolocaliser, le mobinaute peut bénéficier de « deals » offerts par les entreprises participantes. Exemple : en France, pour trois « check in » dans ses restaurants, McDo offre un McFlurry. Plus ambitieux, en Grande Bretagne, Mazdaoffre 20% de réduction sur une voiture. Les commerçants et les marques peuvent utiliser ce service pour générer du trafic, communiquer ou fidéliser leurs clients. Des millions d’Américains se sont pris au jeu et les commerçants semblent satisfait : 50% renouvellent leurs offres. Facebook n’a pas la force commerciale de Groupon sur le terrain : ses deals s’adressent donc aux grosses chaînes (Starbucks, Gap, Benetton…). Mais Facebook Deals a des atouts qui pourraient séduire les petits commerçants : son audience, la gratuité du service et sa simplicité d’utilisation.  Et parce que la Moche vous aime, elle vous a préparé un doc sur le sujet, il vous suffit d’écrire un petit mail à l’expéditeur pour le recevoir.

Le superbowl et les réseaux sociaux

11 Fév

Contrairement aux autres années les marques ont plus utilisé le web pour dramatiser l’arrivée de leur spot publicitaire en créant un vrai happening digital. Ici elles cherchent à impliquer le consommateur et à maximiser leur visibilité au travers des réseaux sociaux. Il y a plein de manière de faire.

Le classique : essaimer une vidéo pour créer un buzz comme Volkswagen avec son spot « The Force » qui a été mis sur YouTube et Facebook 4 jours avant l’event (20 millions de vues en 1 semaine) ! Le concours participatif Mercedes-Benz « Tweet Race to Dallas »  où les tweets servent de carburant pour faire avancer des voitures virtuelles pour arriver à Dallas.  S’appuyer sur un « phénomène » comme  la 20th Century Fox qui pour promouvoir le film « Rio » à créer des niveaux de jeux spéciaux pour le jeu « Angry Birds » qui a été le support d’un concours.

Chez la Moche, on pense que c’est chouette, mais on se dit qu’autour de grands évènements, il est intéressant d’aller plus loin. Créer un happening, un drama avec un film publicitaire mais surtout prolonger l’histoire après la diffusion, faire que le web soit à la fois un tremplin et une piste d’atterrissage. On a plein d’idée, alors si vous en voulez, venez nous voir.



Le screen hopping

11 Fév

C’est une technologie mobile assez récente et super sympa qui permet à un mobile de communiquer avec un autre écran tel que la TV, un ordi, ou encore des panneaux publicitaires grâce à la reconnaissance par image.

Aujourd’hui elle est peu utilisée mais des marques commencent à l’utiliser. Cela se passe sur Iphone. Ibutterly, vous permet de partir littéralement à la chasse aux bons de réductions ; alors que Honda vous invite dans un univers tout mignon.

Ce que l’on aime chez La Moche c’est qu’ici il y a une belle interaction entre le consommateur et la marque. Il devient un acteur indispensable : sans lui rien ne se passe. Une bonne idée pour doubler son terrain d’action sans être intrusif. Au-delà de ça le screen hopping semble être un bon moyen pour  pouvoir avoir un retour temps réels sur le succès de ses actions terrains ce qui est quand même super chouette non ?