A partir de combien de contacts une base est-elle rentable ?

14 Oct

Il y a quelques jours un client m’a demandé comment il pourrait monétiser sa base de données d’un million de mails. A première vue, le chiffre est important et, connaissant les coûts d’achat d’un contact en affiliation (entre 0,30 et plusieurs Euro suivant la qualification) le premier réflexe eut été d’estimer une somme rondelette.

Pour évaluer véritablement la valorisation de la base, au-delà de son degré de qualification, il faut tout d’abord se demander quels seraient les résultats à obtenir sur un envoi.

Prenons un exemple optimiste en s’appuyant sur les statistiques obtenues sur un jeu concours particulièrement attractif. On envoie donc un mail proposant de gagner plusieurs milliers d’euros de gain au million de contacts réputés être en affinité avec le jeu. On obtient alors le décompte (plutôt optimiste) suivant :

20% des contacts ouvrent le mail ce qui fait 200 000 contacts atteint. 10% d’entre eux décident de cliquer, ils ne sont donc plus que 20 000 à venir sur la première page du jeu. 50% vont tenter leur chance, le jeu à donc généré 10 000 contacts en partant du principe que le jeu impose d’être obligatoirement optin. En optimisant fortement les coûts d’envoi et le prix de revente du contact ce client peut espérer gagner entre quelque centaine et un millier d’euro pour cette opération.

Si par exemple il est décidé de proposer aux gens d’être optin ou non, nous aboutissons à une nouvelle réduction de 50%… le jeu n’a généré finalement que 5 000 contacts à mettre en perspective avec le coût d’envoi d’une base d’un million de mails.

Les pourcentages indiqués étant plutôt optimistes il appartiendra à ce client d’être particulièrement sévère sur les conditions d’optimisation de chaque étape du jeu. Qualité du mail, attractivité du jeu, facilité d’accès au site, simplicité du formulaire… Car, à 1% prêt, l’opération peut se révéler déficitaire.

Du côté de l’annonceur, c’est notre capacité à optimiser la formule de datacatching qui nous permettra de négocier les prix d’achats les plus bas. Cet exemple permet aussi de constater… qu’un million de mails, c’est pour finir bien peu et que pour générer 100 000 contacts sur un jeu il faut envoyer près de 10 millions de mails soit seulement 10% en étant optimiste.

Article écrit par Raphaël Frémont

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :